Diary Un chef - Une rencontre

Un chef, Une rencontre n°3 : Nicolas Ablaoui

Salut Salut !!

J’espère que vous allez bien !! On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle rencontre avec un Chef.

J’ai eu le plaisir d’interviewer lors du Salon Gastronoma à Cannes, Nicolas Ablaoui, le Gagnant d’Hell’s Kitchen, la nouvelle émission culinaire de NT1.

Le concept de cette nouvelle émission « Hell’s Kitchen, les cuisines de l’enfer » : deux brigades (soit seize candidats) s’affrontent en cuisine, le tout orchestré par Arnaud Tabarec (Chef du Sea Sens à Cannes). À la fin de cette compétition, il ne restera qu’un seul candidat qui remportera 30.000 € et le titre de Jeune Talent qui est décerné par le Gault & Millau.

Dans sa version originale, l’émission Hell’s Kitchen est présentée par le célèbre Gordon Ramsay.

New Image vff

Nicolas a accepté de répondre à mes questions. Une rencontre sympathique avec un Chef passionné, qu’il faudra suivre de près cette année. Je vous souhaite une bonne lecture !!


Interview

Poluccia : Nicolas, vous êtes le vainqueur de la première édition de Hell’s Kitchen, comment avez-vous vécu cette aventure? Quel est votre meilleur souvenir ?

Nicolas Ablaoui : Pour résumer cette aventure, un départ difficile et chaotique. Mon meilleure souvenir, la rencontre avec Arnaud Tabarec.

Poluccia : Êtes-vous toujours en contact avec vos anciens coéquipiers?

Nicolas Ablaoui : Avec certains oui, nous sommes même devenus amis.

Poluccia : J’ai suivi toute l’aventure Hell’s Kitchen. J’ai remarqué que « comme un phénix qui renaît de ses cendres », ce n’est que lorsque vous avez présenté votre plat lors de la venue de votre femme que vous vous êtes dépassé et que je vous ai senti motivé pour la suite de l’aventure ? Est-ce que cela a été un moteur ?

Nicolas Ablaoui : Oui tout à fait, j’en avais besoin. Cela n’a pas été un moteur, mais le carburant qu’il fallait mettre dans le moteur. Cela m’a redonné un coup de pep’s, cela a fait ressortir ce que j’avais à l’intérieur de moi. J’étais tellement petit au départ, tellement impressionné que je n’étais plus capable de faire quelque chose.

New Image cff

Poluccia : Aujourd’hui, l’émission est finie, vous êtes donc le gagnant. Quels sont vos projets pour cette année 2016 ?

Nicolas Ablaoui : Aie, Aie, Aie .. Il y en a beaucoup. J’avais un restaurant que j’ai fermé récemment. Là, mon cœur balance avec le sud, je vais peut être m’y installer ou alors continuer dans la télé… mais à voir . Pour l’instant, ce sont des projets un peu secrets…

Poluccia : On va parler un peu de cuisine. Comment définissez-vous votre cuisine. Qu’est-ce qui vous inspire ?

Nicolas Ablaoui : Tout m’inspire. Ma cuisine, je la définis avec mon terme, je la définis « à l’arrache ». J’improvise, on me donne des aliments et je me débrouille avec.

Poluccia : Vous avez quinze minutes, quel plat pouvez-vous nous réaliser?

Nicolas : Ouvrez-moi votre placard …

Poluccia : Justement, que trouve-ton toujours dans le placard de Nicolas Ablaoui ?

Nicolas Ablaoui : Dans mon placard, on trouvera toujours des épices, c’est ma base.

Poluccia : Quel est votre plat préféré ?

Nicolas Ablaoui : Mon plat préféré, vraiment, les coquillettes-jambon.  J’aime bien la simplicité de ce plat. À la maison, je ne cuisine pas, sinon il y aurait « le bordel » dans ma cuisine et ça ne plairait pas à ma femme.

New Image vfff

Poluccia : Est-ce que vous avez une recette séduction ? Ou une recette avec laquelle vous avez séduit Madame ? (Madame Ablaoui était présente lors de l’interview)

Nicolas Ablaoui : Oui bien sur, le Tiramisù. Et ça a marché. (Madame Ablaoui confirmera et dira que c’est le meilleur Tiramisù qu’elle ait mangé de toute sa vie). J’ai eu une formation en gastronomie italienne pendant 6 ans et j’ai été travaillé en Italie pour renforcer tout cela. Le Tiramisù de la Nonna, le traditionnel, c’est celui que je fais.

Poluccia : Vous êtes plutôt sucré ou salé ?

Nicolas Ablaoui : Salé. D’ailleurs dans Hell’s Kitchen vous avez vu, je n’aime pas la pâtisserie.

Poluccia : Est-ce que vous savez s’il va y avoir une saison 2 de Hell’s Kitchen ? Est-ce que vous allez intervenir dans l’émission ?

Nicolas Ablaoui : Pour l’instant c’est secret et on ne sait pas. C’est un bébé bien gardé au chaud. Mais espérons qu’il y ait une saison 2, et si je peux intervenir dessus, ce serait avec un grand plaisir.

Poluccia : Quelles sont, pour vous, les qualités essentielles pour être un Grand Chef ?

Nicolas Ablaoui : Il faut être passionné. Dès l’instant où la passion est là, c’est de se lever, d’aller au travail avec le plaisir. C’est lorsque l’on fait le métier qu’on aime, qu’on ne travaille plus de sa vie.

Poluccia : La dernière question : Quel conseil pourriez-vous donner à mes lecteurs qui veulent se lancer dans cette profession ?

Nicolas Ablaoui : Ce serait d’avoir la passion, de la patience et de la détermination. La patience, car il y a beaucoup d’années de travail pour arriver à devenir Chef , mais il y a également beaucoup de sacrifices.

New Image FFGFG


Crédits Photos : Anto-Photo

Un grand Merci à Nicolas pour m’avoir accordé un peu de son temps.
Un Merci également à Martine Deloupy pour l’organisation.

Poluccia.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :